théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

Lettres de non-motivation


10 > 21 NOV

Avec David Arribe, Johann Cuny, Michèle Gurtner, François Lewyllie, Anne Steffens

théâtre

En collaboration avec le Festival d'Automne à Paris

Cette nouvelle création de Vincent Thomasset s'appuie sur le travail de l'artiste plasticien Julien Prévieux qui, de 2000 à 2007, a répondu à des annonces de recrutement de diverses entreprises, en soulignant de manière appuyée son absence de motivation pour les emplois proposés. Ironisant sur le décalage entre les qualités requises demandées par les employeurs et la réalité des postes à pourvoir, ou montrant son désintérêt total pour les entreprises qui louent leurs mérites parfois plus que de raison, Julien Prévieux a alors adressé des lettres de non-candidature argumentées en fonction de chaque destinataire afin de justifier son refus. Ces lettres, il les a regroupées dans un ouvrage, Lettres de non-motivation.
Mais comment faire entendre sur scène des lettres, supports rédigés avant tout pour être lus ? En s'entourant de cinq comédiens, Vincent Thomasset s'empare de cette correspondance afin d'interroger sa rencontre avec le plateau. Les spectateurs auront alors le loisir d'« entendre ensemble », mais aussi de « lire ensemble ». Car en choisissant de mettre en scène le genre épistolaire, habituellement caractérisé par une situation d'énonciation à deux voix et une lecture intime et personnelle, c'est toute la question de la réception de ces lettres qui est posée au spectateur, réception non plus individuelle mais publique et collective.
Si elles « n'ont pas été écrites pour la scène, ces lettres portent toutefois en elles tout ce qui fait théâtre ». L'auteur ayant emprunté une multitude d'habits littéraires et stylistiques, ces courriers donnent à lire et à entendre un travail conséquent sur la langue. Qu'elles relèvent d'un langage châtié, ou au contraire populaire, d'un jargon informatique ou d'un dialecte imaginaire, qu'elles prennent la forme de discours politiques, de textes narratifs ou encore de pamphlets, toutes ces lettres ont pour but, au-delà de dénoncer les qualités idéales réclamées par les entreprises, de proposer une réflexion langagière et humoristique se jouant des relations employés/employeurs, mais aussi émetteurs/récepteurs, promettant un moment à la fois hilarant et désopilant.
Maxime Bodin

Réalisation +

Texte Julien Prévieux Conception mise en scène Vincent Thomasset Scénographie en collaboration avec Ilanit Illouz Conseils et réalisation Anaïs Heureaux Costumes Rachel Garcia Régie générale Vincent Loubière Création sonore Pierre Boscheron Lumière Annie Leuridan Assistante à la mise en scène Brune Bleicher

Production Laars & Co Production déléguée Latitudes Prod Coproduction Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes, Festival d’Automne à Paris, Théâtre de la Bastille, La Bâtie – Festival de Genève, Théâtre Garonne – Scène européenne (Toulouse), La Passerelle – Scène Nationale de Saint-Brieuc, Les Spectacles vivants – Centre Pompidou, Le GRAND SUD Lille Avec le soutien du cent quatre Paris, du Centre Culturel Suisse-Paris, d’Arcadi Île-de-France, de la DRAC Île-de-France / Ministère de la Culture et de la Communication Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National Avec le soutien d’agnès b. et de la Fondation La Poste Remerciements à Ilanit Illouz, Lise Leclerc, Anne Lemoine Le spectacle a été répété au Théâtre de la Bastille et a bénéficié de son soutien technique Spectacle créé le 8 septembre 2015 à la Bâtie – Festival de Genève

REVUE DE PRESSE