théâtre

de la bastille

Théâtre de la Bastille

ENSEMBLE ENSEMBLE


18 > 24 OCT

Avec Aina Allegre, Lorenzo De Angelis, Julien Gallée-Ferré et Anne Steffens

danse

Spectacle présenté avec le soutien du Festival d'Automne à Paris

Ensemble Ensemble de Vincent Thomasset est une pièce sonore, littéraire et chorégraphique qui explore la façon de donner corps à la voix, et voix à la pensée.

À partir de matériaux biographiques réels ou fictifs, des paroles et des écrits circulent parmi les corps de quatre interprètes – trois danseurs et une comédienne – invitant à une traversée de paysages vocaux et charnels. Séquences parlées, matériaux sonores et musicaux, plages de silence invitent à une plongée dans des architectures mentales où réel et fiction se mêlent et conduisent à approcher ce qui dépasse l’entendement. Au fil de la pièce, la question de la construction de l’identité apparaît, mais une identité en constante évolution, en écho au désir profond d’accompagner son existence de présences multiples.
L.D.

fermer ENSEMBLE ENSEMBLE
Article

À propos de Ensemble Ensemble

 


Vincent Thomasset aime s'emparer de matériaux « documentaires » pour les frotter à la fiction, se pencher sur la manière dont la parole chorégraphie les corps ; il apprécie les espaces où les frontières se mêlent - théâtre et danse, sons et images, corps et langage, récit et chorégraphie - pour construire des paysages qui s'adressent aussi bien à l'œil qu'à la pensée, à l'oreille qu'à la sensation.
Cette fois, il a puisé dans les carnets intimes d'une femme - la poétesse Annie Duthil - trouvés dans un vide-grenier, mais aussi dans des interviews d' « entendeurs de voix » diagnostiqués schizophrènes, et dans le parcours des interprètes.
Ces matériaux biographiques servent de matière première et sont « remixés », transformés pour la pièce. Car Vincent Thomasset préfère les accès indirects, l'effacement, les énigmes. « Ayant quitté pour un temps le théâtre parce qu’on voulait " me parler des choses " , mon écriture a pour objectif principal, dans un premier temps, d’arriver à " parler des choses sans en parler " » , dit-il.
Pour cela, il démembre volontiers les liens logiques, déconstruit les relations entre le son et l'image, entre la parole et la personne qui l'énonce, attentif à la manière dont jouent les changements de lieux, d'états, de pensées et à la façon dont ils produisent quelque chose qui, au sens strict, excède l'entendement.
Ici cela passe par les quatre interprètes, parmi lesquels trois danseurs, qui dessinent des espaces mouvants dans lesquels le verbe et les gestes circulent et laissent émerger des architectures mentales et spatiales, des images ponctuées de plages sonores et de compositions musicales. Au croisement de la danse, de la musique et de la littérature, Ensemble Ensemble met ainsi en jeu la notion de parcours, d'itinéraire, de traversée : celle du plateau, de textes, d'espaces-temps, d’un pays, d’un siècle, d’une vie en usant souvent du principe de « sérendipité », soit comment arriver quelque part en prenant une direction découverte en voulant aller à un autre endroit.
«  Au fil de la pièce, la question de l’identité, de sa construction apparaît. Lieux et personnes se confondent, se répondent, les interprètes sont les éléments constitutifs d’un tout en constante évolution. », affirme ainsi Vincent Thomasset. Son premier travail s'appelait Topographie des forces en présence, et au fond, c'est une même quête qui n'a cessé de l'animer : comment les présences se manifestent et se répondent, comment transformer la difficulté d’appréhender notre environnement de manière univoque en une ode à la multiplicité. « Ensemble Ensemble répond au désir profond d’accompagner son existence de présences multiples, qu’elles soient réelles, fictives, subies ou convoquées. Ou comment lieux et corps produisent de la pensée, comment donner corps à la voix, donner voix à la pensée. »
Il en résulte une pièce avec des trouées, des échappées, l'émergence de dimensions parallèles, de strates, un autre rapport au temps qui permet d'appréhender différemment ce qui nous entoure, d'accueillir de l'autre, de l'étranger.
Laure Dautzenberg

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisation +

Chorégraphie, mise en scène et écriture Vincent Thomasset Conseillère artistique Ilanit Illouz Lumière Pascal Laajili Son Pierre Boscheron Régie générale Vincent Loubière Costumes Angèle Micaux Assistante à la mise en scène Flore Simon

 

Production Laars & Co Coproduction La Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc, Théâtre de la Bastille, Festival d'Automne à Paris, Musée de la Danse – Rennes, Le Vivat – Scène conventionnée d’Armentières et Pôle Culturel d’Alfortville Avec le soutien de La Chartreuse Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures de spectacle, de l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson – Centre de développement chorégraphique, de Nanterre-Amandiers – Centre dramatique national, du festival Actoral – Festival international des arts & des écritures contemporaines et du département du Val-de-Marne pour l'aide à la création Vincent Thomasset est artiste associé à La Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc dans le cadre de Surface Scénique Contemporaine L’association Laars & Co est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Île-de-France au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique Spectacle présenté en coréalisation avec le Festival d'Automne à Paris